Publié le Laisser un commentaire

• Fiche mystère : « miss terre » • Les fourmis, partie 2

Ami(e)s peintres,
Vous en avez maintenant pris l’habitude, chaque jour, pendant la période de confinement, je vous propose de peindre un motif sur la porcelaine.
Vous pouvez également décliner ces sujets sur tous supports et techniques de votre choix .
Le principal étant de s’évader et d’apporter toutes nos ondes positives en ce monde afin de le renforcer pour créer une réalité meilleure.
À l’issue de cette semaine, je publierai vos photos, j’en ai déjà reçu, continuez … osez m’envoyer vos photos à info@perledekaolin.com
Je vous donne les étapes à suivre. Pas de cuisson à prévoir … on se fait plaisir, c’est tout !
Hier, vous avez semé des fourmis partout dans vos supports. Aujourd’hui, nous poursuivons ce décor en peignant des petites pâquerettes qui parsèment nos pelouses en ce moment.
Pour aujourd’hui, voici le matériel :
– couleurs : jaune d’argent, jaune jonquille, ocre orange clair nouveau et noir.
Ajouter du rose et du pourpre vif, préparez aussi un beau gris mastic qui est un vert bien intense.
– un pinceau pour poser la couleur, un putois, un pinceau à alcool et une plume.
– le matériel de base : essences de lavande et d’orange, alcool ménager …
Vous avez préparé vos couleurs, vous êtes prêt(e)s ? On y va …
1. Tracé de la pâquerette
Sur le support que vous avez réservé pour vos fourmis, ici une assiette plate au rebord légèrement festonné, dessinez une belle pâquerette au creux de la réserve (pour moi, un carré tracé) à l’aide d’un crayon gras. N’ayez pas peur, laissez-vous vous inspirez & crayonnez . Une autre fleur se promènera sur votre porcelaine.
2. Les pétales
CONSEIL : s’agissant de petites fleurs, privilégiez un pinceau à poils plus court.
Avec votre pinceau que vous aurez pris soin de tremper délicatement dans de l’aspic pour lui donner sa forme pour faciliter la touche de peinture avec transparence, prenez une touche de noir et tirez la couleur tout le long du pétale sans relever votre pinceau.
Renouvelez l’opération sur le même pétale autant de fois que nécessaire afin d’obtenir de beaux dégradés, de belles ombres.
Avec le même pinceau à peine nettoyé, alternez le rose et le pourpre vif et accentuez le haut de certains pétales. Ensuite, peignez les autres pétales de la même manière.
Maintenant, accentuez les ombres en tirant avec votre pinceau la couleur noir tout autour de la collerette de la fleur et cernez certaines de vos pétales afin de bien les définir.
ASTUCE : un trait discontinu sera toujours plus joli à l’œil lorsque vous cernez un sujet et n’alourdira pas votre décor.
3. Le cœur de la pâquerette
Utilisez les couleurs de votre palette de jaune, posez les couleurs, toujours de la plus claire à la plus foncé.
Putoisez à chaque fois que vous allez changer de nuances mais ne nettoyez pas votre pinceau à chaque changement de couleurs. Pensez à réserver une zone très claire au centre du cœur pour la lumière .
4. La tige
Votre pinceau juste essuyé sur le sopalin,
prenez un peu de vert et tracez la tige sans relever votre pinceau, ombrez avec une touche de noir.
ASTUCE : Pour garder de la transparence sur votre décor, mettez une goutte de lavande sur votre palette de couleurs et trempez délicatement votre pinceau dedans !
C’est tout pour aujourd’hui ! Mais si le cœur vous en dit, des petites bleuettes et autres fleurettes sont les bien venues dans votre printemps créatif .
des questions : je suis à votre disposition pour vous répondre, laissez un commentaire sous le post, les conseils pourront servir à d’autres peintres.
whatsapp : besoin d’aide, chaque jour, de 16h à 17h je réponds à vos questions en vidéo ! 0611834052
À vos pinceaux & prenez soin de vous .

Laisser un commentaire